Réservé aux abonnés

Un «conseil du patois» pour préserver le franco-provençal

Les autorités valaisannes veulent préserver le patois franco-provençal qui n'est plus parlé que par un petit nombre dans le Valais romand.

05 sept. 2008, 15:43

Les autorités valaisannes veulent préserver le patois franco-provençal qui n’est plus parlé que par un petit nombre dans le Valais romand, tandis que le dialecte est toujours la langue de communication orale de la population haut-valaisanne. Le Conseil d’Etat a institué une commission afin de formuler des propositions pour préserver cet héritage culturel.

Si la pratique du patois comme première langue de communication est aujourd’hui limitée à un groupe restreint de Valaisans, un nombre croissant d’as...