Réservé aux abonnés

Son heure est venue

Troisième en 2012, deuxième en 2013, le professionnel américain Joseph Gray fait partie des favoris, dimanche, sur le mur du barrage.

31 juil. 2014, 00:01
data_art_2497282.jpg

Un épais brouillard enveloppe Thyon 2000. Il fait à peine huit degrés en cette fraîche et humide matinée d'été. Un temps à ne pas mettre le nez dehors. Joseph Gray ose pourtant s'aventurer sur les sentiers environnants. En Suisse pour trois semaines, le coureur américain s'entraîne chaque jour, quelles que soient les conditions météorologiques. "La pluie ne me dérange pas plus que tant, j'ai vécu à Lakewood (ndlr: dans l'Etat de Washington) , je suis habitué (rires). Il faut juste faire un peu plus attention où l'on met les pieds, car le terrain devient vite glissant", commente celui qui ...