Réservé aux abonnés

«Si je suis quelqu'un, c'est grâce à eux»

Depuis aujourd'hui et jusqu'à la mi-septembre, le Valais va vivre à l'heure des concours hippiques. Beaucoup de personnes en connaissent l'organisateur. Et l'homme? Approche.

05 juil. 2008, 05:02

Les abricots se serrent dans leur cageot. Aucun ne veut rater l'instant où souffle sur le velouté jaune et rouge le vent laissé par la robe d'un cheval bondissant. Michel Darioly n'a pas 11 ans, lorsque Gérard Roduit le découvre, sautant de bottes de paille en caisse à fruits, sans leçon si ce n'est celle que vous enseigne le coeur et le plaisir. Hop! Le jeune Martignerain est embarqué à Crans-Montana pour son premier concours, innocent de tout, hors la loi et les règles, passant par-dessus les barrières limitantes et...