Réservé aux abonnés

Quel destin pour les quatre cliniques?

Au moment où débute le 31e congrès Quadrimed, retour sur l’avenir et l’impact des quatre cliniques dans la région.

23 janv. 2018, 00:01
Crans-Montana - 22 janvier 2018 - Les médecins chefs des 4 cliniques de Crans-Montana qui organisent le Congrès Quadrimed. Ici, devant:  Jean-Georges Frey, Médecin-Chef du CVP, Simona Mateiciuc, Médecin-Cheffe HUG-Clinique de Crans-Montana, Daniel Uebelhart, Médecin-Chef du CVP. Derrière: Jan Adolphsen, Médecin-Chef de la Clinique bernoise et Jean-Marie Schnyder, Médecin-Chef de la Clinique lucernoise.   (Héloïse Maret/Le Nouvelliste)

Alors que des privés misent sur le tourisme médical (la Summit Clinic, dédiée à la beauté et au mouvement vient d’être inaugurée à Crans), les quatre cliniques du Haut-Plateau font face aux pressions financières des caisses-maladie et à un nouveau courant qui prône des traitements ambulatoires plutôt qu’une hospitalisation. Les directions de ces établissements médicaux et les médecins-chefs défendent les compétences de chaque institution et les atouts de la région.

La HUG Clinique sereine

Rattachée aux Hôpitaux universitaires de Genève depuis 2016, spécialisée dans la réhabilitation en médecine ...