Réservé aux abonnés

Quand Chicago tutoie les cimes

La station du Haut-Plateau a ouvert ses sommets à la ville américaine en accueillant l'artiste de rue Hebru Brantley dans le cadre du Vision Art Festival.
07 août 2015, 14:18
data_art_2648938.jpg

Vêtu de noir de la tête aux pieds, Hebru Brantley a davantage la carrure d'un basketteur américain que celle d'un artiste. Et pourtant. Du haut de ses deux mètres et de son style tout droit venu de la grande ville de Chicago, il s'est emparé de ses sprays et de sa meilleure playlist musicale. Il a laissé parler son art tout au sommet des pistes de Crans-Montana. Accueilli par la fondation VAF (Vision Art Festival) qui désire mettre sur pied un projet culturel au sein même des remontées mécaniques (voir encadré) , l'artiste n'a pas posé ses couleurs pendant près de cinq heures. L'oeuvre réalis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois