Mondiaux de Cortina: Lara Gut-Behrami grillée à la télévision

Lara Gut-Behrami a été grillée à la télévision ce mardi, proférant quelques injures à l’encontre d’un «président d’organisation».

09 févr. 2021, 16:56
Lara Gut-Behrami, surprise...

On attendait du spectacle sur la piste. Il a eu lieu près du portillon de départ. Alors que les organisateurs des Mondiaux de Cortina attendaient de savoir si le super-G féminin de ce mardi allait pouvoir se dérouler ou non, les caméras de télévision ont surpris Lara Gut-Behrami alors qu’elle parlait avec des écouteurs dans les oreilles. Etait-elle au téléphone? Mystère. «Je suis toujours censée m’excuser et dire au président que la pente est bonne», a-t-on notamment entendu.

A lire aussi : Programme chamboulé aux Mondiaux de ski alpin de Cortina

Elle a ensuite dit ce qu’elle pensait de cette demande. En allemand, elle a dit: «Leck mich am Arsch, dass ich noch zum Präsidenten gehen soll.» Littéralement: lèche-moi le cul que je doive encore aller vers le président. Mais en français, cela peut se traduit plutôt par: «Ils peuvent toujours aller courir que j’aille voir le président.» En allemand, les propos sont plus crus. Et durs. De quel président et de quelle piste parlait-elle? Mystère, là aussi.

«Je m’en fiche comme de l’an quarante»

Mais il se pourrait qu’elle parlait de Marius Robyr. Tout le monde se souvient que Lara Gut-Behrami avait critiqué la piste du Mont-Lachaux dans le cadre des épreuves de Coupe du monde de Crans-Montana il y a trois semaines, parlant même de «désastre». «Je ne vois pas de qui d’autre elle aurait pu parler…», rétorque Marius Robyr. «Il est vrai que j’avais demandé à la voir pour avoir des explications. Je voulais savoir pourquoi elle avait qualifié les conditions de «désastre.» Elle avait refusé. Je n’avais pas insisté. On en était resté là. Franchement, je m’en fiche comme de l’an 40.»

A lire aussi : Ski alpin: Lara Gut-Behrami critique les conditions de Crans-Montana, là où Suter et Gisin relèvent l’énorme travail réalisé