Marius Robyr: «les skieuses suisses sont du pain bénit pour les courses de Crans-Montana»

Ce sont 16500 supporters qui se sont amassés ce week-end autour de l'aire d'arrivée de la piste du Mont-Lachaux pour les épreuves de la Coupe du monde de ski alpin à Crans-Montana. Marius Robyr, responsable de la manifestation, tire naturellement un bilan positif.
04 mars 2018, 15:02
Michelle Gisin, Denise Feierabend et Wendy Holdener ont été fêtées par Marius Robyr et Crans-Montana.

Le week-end de Coupe du monde a attiré une nouvelle fois un nombreux public. La satisfaction est donc de mise?

Je crois que depuis 2012 nous sommes montés en puissance. Le public sait désormais qu’il y a une excellente ambiance lors de ces épreuves de Crans-Montana. Je porte une attention particulière aux courses mais également à l’animation autour.

>>  A lire aussi: Gisin 2e à Crans-Montana, Holdener gagne le globe du combiné

Vous avez tout de même poussé un petit coup de gueule dimanche matin avant le début du combiné.

Oui, car quand on me dit à 7 heures de démonter le départ de réserve car on part du sommet pour le super G, puis que deux heures après on m’annonce le contraire, j’ai un peu de peine. Je suis surtout déçu pour les personnes qui ont travaillé nuit et jour cette semaine pour que le haut de la piste soit en parfaite condition. Je vais le signifier dans une lettre à la FIS lundi. Mais après, lorsque l’on voit ce spectacle extraordinaire, on oublie tout et on garde le positif.

>> A voir aussi: la journée des compétitions de dimanche de Crans-Montana en images

Et notamment ces skieuses suisses, Michelle Gisin et Wendy Holdener en tête, fêtées par tout un peuple.

Elles sont tellement géniales. Elles sont tout d’abord extrêmement sympathiques, elle sont proches de la nature et ne se prennent pas la tête. Ce n’est que du pain bénit.

par Johan Tachet