Réservé aux abonnés

Malaise autour du projet Mérignou

L'éventuelle arrivée du promoteur des futurs hôtels de Mérignou au conseil d'administration de CMA ne plaît pas à tout le monde.

11 avr. 2013, 00:01
data_art_1499712.jpg

En refusant l'entrée de Rado van Vitek dans le conseil d'administration de CMA (remontées mécaniques de Crans-Montana-Aminona), la commune de Mon tana risque bien d'avoir déclenché la guerre. Car ce refus risque fort de prétériter la construction de deux hôtels - un 5-étoiles et un 3-étoiles - sur le terrain de Mérignou situé sur la commune de Lens et appartenant à la bourgeoisie de Cher mignon. "Un coup de Jarnac que les contribuables des deux communes précitées pourraient faire payer à leur tour en boycottant d'autres projets (centre d'Ycoor ou Acqualoisirs) campés, eux, sur la commune de M...