Les reines de l'été à Anzère

Le combat de reines d'Anzère a enregistré 2101 entrées payantes dimanche.

06 août 2013, 00:01
data_art_1732422.jpg

"Nous avons eu des finales extraordinaires" , se réjouit Stéphane Cotter, le président du comité d'organisation du combat de reines qui s'est déroulé à Anzère dimanche. Un point de vue partagé par Catherine Maudry, la photographe du blog reines-dherens: "Les qualifications ont été peu disputées, mais durant les finales, les luttes sont montées en intensité au fil des catégories."

Une belle participation

Si les combats d'été ne jouissent pas d'une excellente réputation auprès de certains connaisseurs locaux, qui les trouvent bien moins intéressants que les autres combats, plusieurs manifestations de ce genre ont déjà fait démentir cet a priori. Celui d'Anzère allonge la liste.

Ces confrontations estivales organisées en station permettent aussi, et surtout, de faire découvrir cette tradition valaisanne aux touristes. A Anzère, cela a bien fonctionné. "Nous avons eu 2101 spectateurs payants. Avec les invités, nous avons reçu 2700 personnes" , annonce le président, qui ajoute: "C'est dans la cible de ce que nous espérions."

Pour aider les alpages

Pas facile de motiver des bénévoles à se dévouer en faveur d'un tel événement estival. C'est là un élément qui retient passablement d'organisateurs potentiels de combats d'été. A Anzère, le défi a été relevé, avec 150 personnes qui ont travaillé à la réussite de la journée. "Le but de ce combat, en plus de montrer aux touristes ce qu'est la vie agricole, était d'obtenir des moyens financiers pour les quatre alpages de la commune d'Ayent. Nous avons donc contacté tous les consorts pour travailler. Ils ont pratiquement tous joué le jeu." Tout comme de nombreux éleveurs qui ont emmené plus de 90 bêtes dans l'arène.Le bénéfice de la journée servira donc à aider les alpages de Serin, Zaland, Duez et Rawyl à améliorer leurs infrastructures et se mettre en conformité avec certaines normes légales.

Est-ce que l'expérience sera renouvelée? Stéphane Cotter ne l'exclut pas totalement, puisque les besoins des alpages sont importants.

Les bêtes classées ne sont pas qualifiées

Mais l'événement de dimanche ne devait, à l'origine, être qu'une manifestation ponctuelle. "Cette année était un peu particulière puisque sur la commune d'Ayent, nous organisons une fête par tournus entre les villages. C'était le tour d'Anzère." Les bêtes classées lors du combat d'Anzère, comme lors de tous les combats d'été, ne sont pas qualifiées pour la prochaine finale nationale, contrairement à celles qui se classent lors des combats organisés au printemps et en automne.

C'est là une différence de traitement qui dérange Stéphane Cotter. "Il faudrait qu'elles soient qualifiées pour la finale cantonale, ou du moins qu'une partie d'entre elles le soit, d'autant plus qu'il n'y a pas suffisamment de bêtes pour la finale. Un combat d'été obéit aux mêmes règles qu'un combat de printemps ou d'automne. Contrai-rement à ce que certains prétendent, les bêtes qui participent l'été sont de qualité. A Anzère, nous avons eu de sacrés numéros."

Stéphane Cotter évoque un autre aspect en faveur d'une reconnaissance des bêtes classées lors d'un combat d'été: "Un éleveur qui arrive à qualifier une vache dans un combat d'été aurait tout le temps ensuite pour la préparer pour la finale cantonale."

La Fédération d'élevage de la race d'Hérens est d'un autre avis. Son comité s'est déjà penché sur la question et a décidé de ne pas modifier la situation actuelle.

Prochain combat

Le futur combat de reines se déroulera à Loèche-les-Bains dimanche prochain, soit le 11 août.

CLASSEMENT

Catégorie vaches

1."Pitchoune", Rayan Dubuis, Savièse

2."Furie", Alphonse Jean, Ayent

3."Papillon", Etable du Château, Ayent

4."Chikita", Ferme Pelleivro, Nax

5."Fureur", Perroud et fils, Oulens (VD)

6."Godille", Robyr et fils, Montana

Deuxième veau

1."Capsule", Philippe Constantin, Ayent

2."Glou-Glou", Etienne et Pierrot Fragnière, Veysonnaz

3."Fripouille", Jean-Marc Dussex, Les Haudères

4."Picotte", Robyr et fils, Montana

5."Daïla", Noam Broccard

6."Tapou", Ferme Planclou, Arbaz

Premier veau

1."Fastoche", Christian Sermier, Ayent

2."Réveil", Pascal Cordonnier, Lens

3."Vedette", Etable du Château, Ayent

4."Parike", Ferme Rita, Ayent

5."Filou", Thierry Maret, Lourtier

6."Lambinette", Rémy, Camille et Axelle Roux, Grimisuat

Génisses

1."Ségala", François Luisier, Sarreyer

2. "Solana", Jean-Charles Dessimoz, Premploz

3."Soprano", Stéphane Rudaz et Nicolas Dayer, Vex

4."Muguet", Pascal Héritier, Conthey

5."Mitraille", Marius et Monika Meichtry

6."Samba", Etable du Château, Ayent