Réservé aux abonnés

«Les JO ne feront que prolonger nos difficultés touristiques»

Malgré le soutien à Sion 2026 du Conseil communal de Sion auquel il appartient, le professeur en tourisme dénonce un «mauvais signal» pour le tourisme.

05 févr. 2017, 23:48 / Màj. le 06 févr. 2017 à 00:01
Sion. le 01.02.2017



Interview de Christophe Clivaz dans son bureau de l'UNIL a Bramois. 



Christian Hofmann/Le Nouvelliste

Dans un mois, le Valais saura s’il fait un pas de plus dans l’aventure olympique. Le comité exécutif de Swiss Olympic devra en effet trancher le 7 mars entre le projet de Sion 2026 et celui des Grisons, pour décider de le porter devant le Comité international olympique (CIO). S’engagera alors, pour la région concernée, un long processus qui impliquera un débat politique et un référendum populaire.

Et à l’heure où l’enthousiasme a gagné plusieurs cantons, les milieux du tourisme et ceux des fédérations sportives, le professeur en tourisme de l’Institut de géographie et de durabilité d...