Réservé aux abonnés

Les commerçants de Crans-Montana vont demander réparation à la suite du conflit entre CMA et les communes

Malgré la réouverture du domaine skiable de Crans-Montana, l’association locale des arts et métiers et celle des hôteliers veulent demander réparation pour le manque à gagner subi par la fermeture des installations.

06 avr. 2018, 18:15
Nancy Constantin, présidente de l'association des arts et métiers de Crans-Montana, est déterminée à faire entendre la voix des commerçants.

La décision est prise. A Crans-Montana, l’association des arts et métiers et celle des hôteliers vont «demander réparation» pour les dégâts causés par deux jours de fermeture du domaine skiable. Leurs comités viennent de se prononcer. Ils ont commencé un travail de fourmi: contacter leurs 205 membres (170 et 35), pour évaluer les pertes engendrées par le bras de fer entre les communes et la société de remontées mécaniques CMA.  

Coup de gueule

«Nous voulons ...