Le PLR du district de Sierre mise sur la jeunesse et la parité

Une liste ouverte avec 7 candidats, dont 3 femmes. Une moyenne d'âge de 37 ans. Le PLR du district de Sierre se veut dynamique!

16 janv. 2017, 09:25
Stéphane Ganzer, Méryl Genoud, Patrick Cretton et Grégory D’Andrès. Sylvie Masserey-Anselin, Natacha Bonvin et Karine Rey-Barras.

Réunis en Assemblée à Sierre jeudi passé, les membres du PLR du district de Sierre ont désigné leurs candidats pour les cantonales 2017. Sur les 17 députés que compte le district de Sierre, le PLR occupe actuellement 5 sièges.

"Pour les conserver et même, parce que rien n’est impossible, en occuper un ou deux de plus, nous avons misé sur la jeunesse (37 ans d’âge moyen) et sur une représentation féminine conséquente (3 femmes sur 7 prétendants)", explique le chef de campagne Jean-Luc Perréard.

A la tête de cette équipe, le nouveau président de Veyras et député en place, Stéphane Ganzer, 41 ans. A ses côtés, le Sierrois Patrick Cretton, 46 ans, directeur des SMC, député-suppléant et conseiller général et Natacha Bonvin, sierroise elle-aussi, 40 ans, diplômée en hôtellerie et restauration, enseignante à l’EPCA et conseillère générale à Sierre. La nouvelle commune de Crans-Montana présente l’actuel député-suppléant Grégory D’Andrès, 33 ans, chef d’exploitation et Karine Rey-Barras, 31 ans, consultante en gestion d’équipe. La commune de Chalais annonce Sylvie Masserey-Anselin, 40 ans, spécialiste en ressources humaines et députée-suppléante. Quant à celle d’Anniviers, elle a validé la candidature de Méryl Genoud, 28 ans, commerçant et député-suppléant.

Pour la suppléance, la commune de Lens propose la candidature de Richard Nanchen, 54 ans, chargé de clientèle auprès de ESR et Miège, Sylvain Künzi, 46 ans, économiste. Tandis qu’Artemis Avanesiani, 31 ans, consultante en fiscalité, s’engage pour sa section de St-Léonard. Crans Montana soutient la candidature de Sébastien Rey, 25 ans, commerçant et la section de Sierre présente Vincent Perrin, 31 ans, ingénieur électricien et conseiller général et Loïc Bruttin, 28 ans, fondé de pouvoir dans une fiduciaire et conseiller général.