Réservé aux abonnés

L’aéroport pourrait sauver le tourisme, à condition que…

La question du rôle du site aéroportuaire s’est invitée à la Journée du tourisme à la Foire du Valais, centrée sur la question des défis et des chances du secteur touristique.
04 oct. 2016, 23:34
/ Màj. le 05 oct. 2016 à 00:01
AEROPORT DE SION.

Le BAe 146 est un avion commercial de taille moyenne.

Cet appareil immatriculé G-RAJJ est exploité par la société anglaise Cello Aviation.



©FRANCOIS MAMIN / 30 juillet 2012

«On ne peut pas remplir les avions pour vous, mais prenons rendez-vous et venez me voir avec des projets.» L’appel d’Aline Bovier, hier à l’occasion de la Journée du tourisme de la Foire du Valais, a été vigoureusement applaudi. La directrice de l’aéroport de Sion est intervenue à l’issue d’une table ronde réunissant Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion, Vincent Lalanne Clouté, directeur général des 3 Vallées, Philipp Kazianka, consultant en management à l’Institut de logique des marques à Innsbruck, et Stéphane Pillet, directeur général de BTEE SA, société valais...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois