Réservé aux abonnés

"La HES est un adolescent qui doit gérer sa croissance"

Dans quelques mois, les HES, les universités et les écoles polytechniques seront régies par une même loi. A la Foire du Valais, elles ont débattu de leur avenir avec la rectrice de la HES-SO Luciana Vaccaro.
07 août 2015, 14:19
data_art_2658955.jpg

Hôte d'honneur de la Foire du Valais, la HES-SO Valais-Wallis en a profité pour s'interroger sur son avenir lors d'une table ronde. Secrétaire d'Etat à la formation et à la recherche, Mauro Dell'Ambrogio a estimé que la nouvelle loi qui place, dès le 1er janvier 2015, sous un même toit universités, écoles polytechniques et HES "simplifiera la gouvernance de ces institutions en leur donnant plus de libertés, notamment pour les HES".

Il a aussi qualifié ces dernières de "success stories" qui ont permis le passage en dix ans de 9000 à 19 000 étudiants pour la seule HES-SO. Rectrice de cette inst...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois