Crans-Montana possède la première dameuse hybride de Suisse romande

Depuis le début de l'hiver, la station du Haut-Plateau est équipée d'une dameuse hybride. Une première en Suisse romande.

06 févr. 2015, 17:47
La première dameuse hybride de Suisse romande est à Crans-Montana

Haut perché dans son poste de pilotage, on se sent invulnérable. Elle arpente certaines des pentes les plus abruptes et repousse plusieurs tonnes de neige sans coup férir. Elle, c'est la nouvelle dameuse à transmission électrique de Crans-Montana. Un petit bijou qui s'intègre aux mesures que prend la station du Haut-Plateau en faveur du développement durable.

Christophe Theytaz est l’un des deux chauffeurs-dameurs habilités à manipuler cette machine unique en son genre en Suisse romande. Aux commandes depuis le mois de décembre, il confie: "La maniabilité et le confort que l’on ressent sont inégalables. La dameuse verte fonctionne comme une voiture automatique. Ses moteurs permettent une excellente poussée même à bas régime".

Agréable à conduire, cette dameuse du futur se distingue également de par ses caractéristiques techniques. "Il s’agit de la première dameuse à motorisation Diesel-électrique au monde. Elle est équipée de deux génératrices qui convertissent l’énergie mécanique produite lors de son roulement en énergie électrique", explique le responsable général du damage de Crans-Montana-Aminona (CMA) Patrick Theytaz. "C’est cette même énergie électrique qui actionne les chenilles et la fraise de la machine. Il s'agit là d'un fonctionnement inédit".

Le coût du bijou avoisine les 450'000 francs. C'est pratiquement 50'000 de plus que pour une dameuse normale. Alors, un bon plan? "Les économies de carburant devraient permettre de combler cette différence en deux saisons. Ajoutez à cela une nette diminution de la pollution, et on peut parler d'une bonne affaire", conclut Patrick Theytaz.