Crans-Montana: les communes partagées sur un cautionnement de CMA

Les communes devaient se prononcer lundi soir sur un cautionnement de 25 millions au profit de CMA. Certaines ont repoussé la décision, d’autres ont accepté et un a refusé.

14 déc. 2015, 22:38
/ Màj. le 15 déc. 2015 à 06:59
Le cautionnement au profit de CMA n'a pas passé la rampe de toutes les communes du Haut-Plateau.

Cinq des six communes du Haut-Plateau devaient se prononcer lundi soir sur un cautionnement de 25 millions au profit des remontées mécaniques CMA. Les assemblées primaires d’Icogne, Lens, Montana, Chermignon et Randogne étaient particulièrement bien garnies pour cet enjeu. Pour que le cautionnement passe, toutes les communes devaient accepter la proposition. Or les scénarios étaient très différents d’un bout à l’autre du Haut-Plateau.

A Montana et à Randogne, les citoyens ont décidé de modifier l’ordre du jour, en proposant une information et non plus une décision. Imprécisions, manque de clareté ont conforté les citoyens dans ce choix. A Lens et à Chermignon, après de longues discussions, on a accepté la demande, par respectivement 111 oui, 41 non et 9 abstentions et 89 oui, 8 non et 8 abstentions.

Au final seul Icogne a refusé le cautionnement par 15 non, 13 oui et 5 abstentions. Comme toutes les communes devaient accepter le cautionnement cette décision à deux voix près par la plus petite commune - qui devaient cautionner 500 000 francs - devrait faire capoter le projet.