Réservé aux abonnés

Coronavirus: dans les stations, les volets sont ouverts mais les rues désertes

Alors que Verbier semble être devenu un foyer d’infection, la plupart des autres stations du canton observent une occupation des résidences secondaires au-dessus de la moyenne d’entre-saison. Les autorités restent sur leurs gardes, même si les cas n’explosent pas ailleurs que dans la station bagnarde.

Appartements occupés mais rues désertes, le destin de nombreuses stations valaisannes, comme ici à Nendaz.

Alors que les médecins de Verbier exigent que la quarantaine soit décrétée dans la station devenue un véritable foyer de coronavirus, les autres destinations du canton observent, elles aussi en ce moment, une recrudescence de volets ouverts. L’inquiétude est là, même si le nombre de cas diagnostiqués n’y est pas particulier. Dans la majorité des cas, même en montagne, les gens restent confinés. 

 

Val-d’Illiez

 A Champéry, deux tentes ont ét&e...