Trois bonnes raisons d'aller écouter de la musique à Saint-Jean

L' Amicale du Rawyl et le Festival de l’Association des tambours et fifres du Valais romand réunis pour fêter ensemble les 8, 9 et 10 juin à Saint-Jean.

06 juin 2018, 16:30
La fanfare Echo des Alpes a travaillé avec La Gougra pour organiser ce week-end musical.

Ils ne jouent pas du tout du même instrument mais ils ont décidé de s’allier pour une première. En effet, les musiciens de la Gougra de Saint-Jean et de l’Echo des Alpes de Vissoie démontrent que la musique n’a pas de frontières géographiques et sociétales. Plutôt que de prévoir deux fêtes rapprochées, ils ont choisi la formule d’un grand rassemblement. Sonia Savioz, responsable de la communication, fournit trois bonnes raisons de rallier Saint-Jean les 8, 9 et 10 juin.

1.Dix-sept sociétés pour deux grands événements

Le programme des trois jours a été adapté en conséquence. Samedi, la 55e Amicale du Rawyl déroulera ses fastes avec des aubades dans plusieurs villages du Val d’Anniviers en fin d’après-midi mais également un cortège. «La journée sera réservée aux concours des fifres et tambours.» 150 participants dont 120 jeunes se mesureront. Le champion suisse en titre de tambour, Christophe Avanthay, s’est aussi inscrit. Dimanche, onze sociétés prendront part au 49e Festival de l’ATFVR.

A lire aussi: Deux jours de fête à tambour battant

2. Un hymne commun

 Mathieu Constantin et Raphy Zufferey des fifres et tambours de la Gougra et Arsène Duc, directeur de l’Ancienne Cécilia de Chermignon ont donné le jour à un hymne commun. «L’air trouvé, il a fallu composer pour les instruments, arranger et affiner une partition des plus originales.» Cette marche intitulée comme la manifestation «de l’Echo à la Gougra» sera jouée à l’unisson. Ensuite, chaque formation pourra l’interpréter seule, en parade ou en concert. «C’est une nouveauté.»

3. De l’humour pour tous

L’humoriste Thomas Wiesel se produira vendredi soir. Auparavant une saynète créée, mise en scène sera présentée par des comédiens et musiciens des deux sociétés. Cette création est axée sur le rapprochement de ces formations qui totalisent près 90 membres actifs et 196 ans d’histoire. «La production «Gros tubes et petits tuyaux» expliquera comment les gros instruments de la fanfare vont accueillir les petits fifres de la société d’en face. Ce sera aux tambours de s’accommoder de toutes ces percussions.» 

En savoir plus: Le site du rendez-vous