Ligne THT: un opposant de la première heure s’en est allé

Gérard Gillioz est décédé lundi. Le président de Salins a été le premier à lutter contre le projet de pylônes entre Chamoson et Chippis.

23 oct. 2019, 16:59
Gérard Gillioz en 2015.

Les adversaires de la ligne THT Chamoson-Chippis perdent leur opposant de la première heure. Gérard Gillioz est décédé ce lundi à l’âge de 75 ans. En 2005, le président de Salins était le seul politicien à monter au créneau contre les géants d’acier. Très impliqué dans son combat, il organise des recours et fonde différentes associations d’opposants.

En novembre 2018, affaibli, il se rend tout de même en Argovie avec une délégation de THT sous terre Valais. «Il y a observé une ligne enfouie, de celles qu’il aurait tant aimé voir en Valais», se souvient Alain Zappellaz, autre figure emblématique du mouvement contre les pylônes. «Gérard aura lutté jusqu’au bout.» En combattant de la première à la dernière heure.

 

Gérard Gillioz (avec la casquette) s’est rendu en novembre 2018 en Argovie, où une ligne a été enfouie. / DR