Réservé aux abonnés

Beauregard l'Imprenable...la réalité dépasse le mythe

Les investigations de l'archéologue Alessandra Antonini révèlent un site d'une importance insoupçonnable. Le château de Beauregard nous réserve des surprises.

11 août 2009, 05:04

Les plans de l'archéologue genevois Louis Blondel, établis il y a plus d'un demi-siècle, laissaient augurer une petite tour de garde, une citerne accolée en forme de demi-lune, un éperon du côté du val d'Anniviers et un mur censé soutenir la tablette d'un pont-levis qui permettait d'accéder au bâtiment. Les trois semaines de travaux effectués en juillet dernier sous la direction d'Alessandra Antonini, archéologue mandatée par la Fondation du château de Beauregard, révèlent un site bien plus important.

Une sacrée surprise

La petite tour est en réalité un grand logis rectangulaire de dix mètres su...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois