Réservé aux abonnés

«Grillé» pour Pékin?

Perturbé par des blessures à répétition, le coureur valaisan ne croit plus trop en ses chances de décrocher un ticket olympique pour le marathon chinois de 2008.

22 nov. 2007, 05:02

Tarcis Ançay est en surchauffe depuis quelques mois. Adducteurs siffloteurs, tendons en marteaux pillons, son corps est dans le rouge. Rageant lorsque le moteur central tourne à plein régime... Le postier d'Ayer n'a pas un problème de «coffre», les chevaux tapent encore à plein sur les parois de son palpitant. Mais côté transmission de cette puissance au sol, c'est la galère! Les Jeux s'éloignent. Le Valaisan ne courra sans doute jamais les 42,195 kilomètres olympiques au coeur de la mégalopole asiatique.

Pr...