Les bons plans de la rédaction culturelle du "Nouvelliste"

Le Festival du Film Vert à Monthey, le choeur Oracantat en concert, de l'humour aux Caves du Manoir, du théâtre au Baladin de Savièse, Laurent Deshusses au crochetan et Walliser Seema au Point 11, de quoi meubler agréablement cette fin de semaine.

04 mars 2020, 20:00
Le Festival du Film vert, une bonne occasion de sensibiliser le public aux problèmes de notre environnement.

Monthey: du vert sur grand écran

Durant un mois et demi, dans 80 sites de Suisse et de France, cet incontournable rendez-vous du cinéma durable propose aux spectateurs quelque 50 documentaires consacrés à l’écologie, l’environnement et le développement durable et les rapports Nord-Sud. Le but du festival est de présenter des films de qualité peu connus sur des sujets écologiques actuels moins médiatisés.

Ainsi seront présentés les documentaires «La bataille du libre», «Main basse sur l’eau», «La face cachée du cacao», «L’homme a mangé la terre», «Prisons sans barreaux» et «Le temps des forêts» de François-Xavier Drouet, film qui a remporté un Grand Prix à la Semaine de la critique du Festival de Locarno en 2018 et qui aborde le thème crucial de la nature authentique.

 

 

«Symbole aux yeux des urbains, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, «Le temps des forêts» propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain».

Une approche réaliste et un état des lieux sans concession.

 

Infos pratiques

Cinéma du Kremlin et cinéma Plaza, du 6 au 10 mars. Informations complètes sur le site du festival.

 

En savoir plus : Le site du festival

 

Vissoie: la musique sacrée à l’honneur

Le carême se vit en musique et en chants grâce au chœur Oracantat, un chœurqui a vu le jour en 2004, grâce à la motivation d’une poignée de chanteurs se produisant régulièrement lors de messes à la cathédrale de Sion sous la direction de Gérard Dayer. Oracantat signifie «prie et chante».

 

 

A Vissoie, ce dimanche, le chœur proposera des œuvres de Vivaldi et de Hasse pour un concert de carême de haute tenue.

 

Infos pratiques

Eglise de Vissoie, dimanche 8 mars à 17 heures. Billets à l’entrée uniquement.

 

Martigny: le célibat, ça n’est pas toujours facile...

Etre célibataire, ça n’est pas une sinécure et Mathieu sait de quoi il parle. Il rêve de trouver l’âme sœur et pour cela il va demander conseil à Marco, un mannequin qui fait craquer toutes les filles. Mais ce dernier va-t-il accepter de lui livrer ses secrets de séduction?

 

 

Avec «Pour l’instant tout va bien», les Caves du Manoir proposent un spectacle très participatif avec, sur scène, Mathieu Grillon, humoriste de son état, et Marco Tavani, acteur italien rendu célèbre au public francophone avec sa
participation au «Bachelor» en 2016.

 

Infos pratiques

Caves du Manoir, jeudi 12 mars à 15 heures. Réservations sur www.petzi.ch ou billets sur place.

 

Savièse: la genèse de Cyrano de Bergerac

Le Baladin de Savièse propose du lourd avec «Edmond», une pièce qui a remporté pas moins de cinq Molières et qui fait, en cette fin de semaine, une halte sur le coteau.

Mis en scène par Alexis Michalik, et réunissant sur scène 12 comédiennes et comédiens, «Edmond» raconte l’histoire de l’écrivain et dramaturge Edmond Rostand qui, à presque 30 ans, se retrouve confronté à l’angoisse de la page blanche. En désespoir de cause, il propose au grand acteur Constant Coquelin une comédie héroïque, en vers, pour les Fêtes. Seul souci: elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs, de la jalousie de sa femme et du manque d’enthousiasme de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre: «Cyrano de Bergerac».

Qui sera un succès! 

 

 

 

Infos pratiques

Le Baladin, jeudi 5 mars et vendredi 6 mars à 20 h 30.

 

En savoir plus : Le site du Baladin

 

Monthey: la vie de courbettes de Laurent Deshusses

L’acteur genevois est de retour avec un deuxième one man show, «Ma vie de courbettes», en collaboration avec Pierre Naftule.
Avec plus de trente ans de création et de réalisation dans sa besace, Laurent Deshusses remonte sur scène pour délivrer un seul en scène subtil et grinçant.

 

 

En s’appropriant la devise de Beaumarchais «je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer», il s’empare d’un sujet sensible – la mort – pour créer cette fois-ci un spectacle quasi mystique, non sans lui réserver le sort comique qu’il mérite, est-il écrit sur le site du théâtre.

 

Infos pratiques

Théâtre du Crochetan, samedi 7mars à 19 heures. 

 

En savoir plus : Le site du Crochetan

 

Sion: le Point 11 entre deux eaux

Si l’on traduit le nom du groupe Walliser Seema dans la langue de Molière et Pascal Couchepin, on comprend alors tout le sens que charrient dans leurs cales ces «Marins valaisans» naviguant entre deux eaux qu’on a tendance à dire peu enclines à se mélanger.

 

 

Celles des parties germanique et francophone du canton. A saute-Raspille, donc, Walliser Seema a choisi de faire mât de tout bois et de chanter aussi bien en français qu’en haut-valaisan. Le premier double album intitulé «Fa obina embri / De haut en bas» (2016) avait permis passablement d’escales dans le pays.

 

Infos pratiques

Point 11, vendredi 6 mars à 20 heures. Entrée gratuite, chapeau à la sortie.