Réservé aux abonnés

Sur la route de l'espoir

Grâce à son vélo, avec lequel il sillonne le monde depuis près de vingt-cinq ans, Randolph Westphal a pu distancer le cancer. Il faisait étape à Sion la semaine passée.

25 juin 2011, 05:03

Lorsque ce colosse allemand vous serre la main, vos os qui craquent ne vous disent rien du combat que Randolph Westpahl mène contre la maladie depuis près de vingt-cinq. Ils ne racontent pas la faiblesse du corps, ni la disparition, annoncée inéluctable par la médecine.

Tout en lui, sa carrure, son regard, exprime la puissance et la volonté. Car il en faut, de la puissance et de la volonté, pour faire 186 000 kilomètres - six fois le tour du monde - à la force des mollets. Tout en charriant ce passager indésirable, "ce ...