Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Mission de paix au Kremlin

ukraine Angela Merkel et François Hollande négociaient hier à Moscou un plan pour tenter de mettre fin à 10 mois de guerre.

07 févr. 2015, 00:01
data_art_2910374.jpg

MOSCOU

pierre avril

Une nouvelle promesse de cessez-le-feu ou un authentique plan de paix pour l'Est de l'Ukraine? La négociation engagée au Kremlin entre François Hollande, Angela Merkel et Vladimir Poutine, oscillait hier soir entre ces deux variantes, la première a minima, la seconde capable de mettre enfin un terme à un conflit qui a fait plus de 5300 morts depuis dix mois.

Avant même de débuter les entretiens avec ses homologues français et russe, la chancelière allemande évoquait la possibilité que ce rendez-vous, présenté comme celui de la dernière chance, ne soit en fait qu'un "premier pas" vers une solution pacifique durable.

Le succès tient de la gageure: maintenir sous perfusion un précédent accord de paix, signé à Minsk, le 5 septembre dernier, dont la majorité des douze points n'ont jamais été respectés et dont même Paris souligne l'inefficience. Hier soir, la promesse du Graal diplomatique résidait dans un...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias