Martigny: vers une réouverture de la prison?

Fermée l'an dernier, par souci d'économie, la prison de Martigny pourrait de nouveau accueillir des prisonniers. Son sort n'est pas définitivement scellé, a-t-on appris vendredi au Grand Conseil.
09 mars 2018, 13:21
L'ancienne prison de Martigny.

Le sort de la prison préventive de Martigny, fermée début 2017 pour des raisons budgétaires par le canton, n’est pas définitivement scellé, a-t-on appris au Grand Conseil.

Répondant à une question du député martignerain Pierre Gualino qui demandait ce que l’Etat du Valais attend «pour lui donner un petit lifting afin de pouvoir la rouvrir le plus rapidement possible», le conseiller d’Etat Frédéric Favre a laissé entrevoir un espoir.

En effet, alors que les cantons de Suisse latine tentent de coordonner leurs besoins en cellules, une visite des lieux sera prochainement organisée par un groupe de travail réunissant les autorités politiques et judiciaires valaisannes, la Conférence des cantons latins, ainsi que la Confédération.

>>> A lire aussi : Le Valais doit digérer la fermeture d’une prison

«La mission de ce groupe sera de définir les options stratégiques pour une vision d’ensemble dans le domaine des infrastructures carcérales», a indiqué le conseiller d’Etat chargé de la sécurité.  

Pour le député Gualino, «la prison de Martigny rendait d'innombrables services au milieu carcéral, notamment l'économie de milliers de kilomètres de déplacement pour notre gendarmerie et surtout évitait des placements dans d'autres cantons pour éviter le risque de collusion. Elle permettait aussi d'avoir une dizaine de postes de travail à Martigny.»

Concernant le budget global alloué aux prisons valaisannes, Frédéric Favre annonce que «le gouvernement travaille actuellement à la création d’un mode de financement adéquat pour les grands projets d’investissement». Le chef de département n’a pas donné de date quant à la présentation au Grand Conseil de ce nouvel outil de financement.

par Gilles Berreau