Réservé aux abonnés

Liban: un adjudant d'état-major raconte les dégâts de l'explosion des 2570 tonnes de nitrate

Adjudant d’état-major, le Suisse Alec Rouiller a participé à l’évaluation des dégâts de la double explosion du 4 août à Beyrouth. Il se dit frappé par la violence de la catastrophe. 2750 tonnes de nitrate d'ammonium avaient explosé.

19 août 2020, 00:01
/ Màj. le 19 août 2020 à 07:22
ArcInfo

«Les habitants et les bâtiments de Beyrouth portaient comme les stigmates d’un conflit.» De retour d’une mission de cinq jours dans la capitale libanaise, Alec Rouiller, 40 ans, est encore frappé par la violence de la double explosion qui a presque tout soufflé sur son passage dans un rayon de plusieurs kilomètres, mardi 4 août peu après 18 heures.

Terrible catastrophe provoquée par l’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium. De grandes sections du port et ses infrastructures ont volé en é...