Réservé aux abonnés

Les Vingt-Huit restent divisés

Une quinzaine d’Etats membres de l’Union européenne reconnaissent officiellement Juan Guaido comme président par intérim.
05 févr. 2019, 00:01
epa07339651 People participate in a protest against Venezuelan President Nicolas Maduro and to show support for President of the National Assembly, Juan Guaido, in Santiago, Chile, 02 February 2019. Venezuela's President Maduro and his opponent National Assembly leader Juan Guaido have called on their supporters to take to the streets as international pressure increased on Maduro to resign. Guiado had declared himself interim president of Venezuela on 23 January and promised to guide the country toward new election as he consider last May's election not valid.  EPA/Alberto Valdes CHILE VENEZUELA CRISIS

Bruxelles s’y est repris à deux fois, en moins de vingt-quatre heures, pour faire parler d’une seule voix les Vingt-Huit sur le Venezuela. Avec, à chaque fois, le même résultat: un échec. La tentative d’hier matin, destinée à souder les Etats membres autour d’une déclaration commune, donnant au président autoproclamé Juan Guaido la légitimité pour organiser des élections présidentielles, a fait long feu. Tout comme la précédente, qui avait été lancée dans la journée de dimanche, avant d’être interrompue... hier matin.

Dans l’après-midi, au cours d’une conférence de presse, Federica Mogherini a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois