Réservé aux abonnés 6

Les prorusses font peu de cas de l'ultimatum fixé par Kiev

Les troubles orchestrés par Moscou dans l'est du pays inquiètent.
15 avr. 2014, 00:01
data_art_2272176.jpg

Les insurgés prorusses sont repassés à l'offensive hier dans l'est de l'Ukraine, faisant fi de l'ultimatum fixé par Kiev pour qu'ils quittent les bâtiments occupés. La visite de Didier Burkhalter, qui souhaite plus d'observateurs de l'OSCE sur le terrain, s'est déroulée dans ce contexte très tendu.

Les autorités ukrainiennes avaient donné jusqu'à 9h (7h en Suisse) aux militants prorusses pour qu'ils quittent les deux bâtiments qu'ils ont pris d'assaut samedi à Slaviansk. En réponse, Moscou a sommé les autorités de Kiev de cesser "la guerre contre [leur] propre peuple" . La mobilisation de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois