Réservé aux abonnés

Les partis bourgeois veulent de la retenue

L’affaire Crypto offre du nouveau chaque jour. Si les noms d’ex-conseillers fédéraux sont cités, le PLR et le PDC calment le jeu.

17 févr. 2020, 00:01
Der Hauptsitz des Chiffriergeraete-Herstellers Crypto, fotografiert am Donnerstag, 13. Februar 2020, in Steinhausen. In Zusammenarbeit mit der Firma Crypto sollen amerikanische und deutsche Nachrichtendienste andere Staaten mit manipulierten Chiffriergeraeten abgehoert haben. (KEYSTONE/Alexandra Wey) SCHWEIZ STEINHAUSEN CRYPTO

Alors que les médias révèlent chaque jour de nouveaux éléments dans l’affaire Crypto, les partis bourgeois ont appelé, ce week-end, à la retenue. Il faut d’abord attendre les conclusions des enquêtes en cours avant d’aller plus loin.

«Nous ne vivons pas de crise étatique pour le moment», a indiqué, samedi, la présidente du groupe parlementaire des vert’libéraux, Tiana Angelina Moser, sur les ondes de la radio alémanique SRF. Les institutions suisses fonctionnent. Elles doivent maintenant faire en sorte que l’affaire soit examinée en détail. «Expédier le dossier serait une faute», a poursuivi la...