Réservé aux abonnés

Les Centrafricains votent pour faire cesser la violence

14 févr. 2016, 23:40
/ Màj. le 15 févr. 2016 à 00:01
UN peacekeepers from Rwanda secure a polling station in Bangui, Central African Republic, Sunday Feb. 14, 2016. Two former prime ministers, Faustin Archange Touadera and Anicet Georges Dologuele, are running neck-and-neck in the second round of presidential elections to end years of violence pitting Muslims against Christians in the Central African Republic. Central Africans will also vote in Legislative elections. The Man in the center wears a T-shirt reading: "Yes to peace, no to violence." (AP Photo/Jerome Delay)

Les Centrafricains ont voté dimanche dans le calme pour choisir un président entre les deux anciens premiers ministres Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra. L’élu devra sortir le pays de trois ans de violences intercommunautaires.

Quelque deux millions d’électeurs étaient appelés à départager les deux candidats, tous deux âgés de 58 ans. Le vote a débuté vers 6 heures dans certains bureaux, d’autres ouvrant en retard. Officiellement, le scrutin devait être clos à 16 heures. Les premiers résultats ne devraient pas être connus avant plusieurs jours.

«Il faut absolument voter aujo...