Réservé aux abonnés

Le salaire olympique pour sortir de la précarité

Tim Hug entre en lice demain au petit combiné. Le combinard soleurois de 26 ans rêve d'un diplôme. Et de trouver du pain à manger...

11 févr. 2014, 00:01
data_art_2123922.jpg

"Tim Hug, c'est un onemanshow. Avec lui, tout est possible!" Des mots de Gian Gill, chef de la mission suisse. Des mots presque affectueux. Demain, le combinard soleurois de 26 ans lance sa deuxième campagne olympique avec la compétition au petit tremplin. L'assurance de voir Sotchi, il l'a acquise le 21 décembre en Coupe du monde à Schonach (Allemagne) à la faveur d'une 13e place, juste devant la star française de la discipline Jason Lamy Chappuis, champion olympique et champion du monde en titre. Les Jeux? Un médicament contre l'anonymat. Tous les quatre ans, une petite fenêtre s'ouvre pour...