Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le Conseil fédéral minimise la crise

Le gouvernement estime avoir déjà pris les mesures nécessaires. Son rapport fait la part belle au point de vue du Département de justice et police.

30 nov. 2007, 05:01

En dépit de l'impact politique des critiques de la commission de gestion du Conseil national, c'est en catimini que le Conseil fédéral a livré hier son point de vue sur le fonctionnement du Ministère public de la Confédération (MPC) et les éventuelles ingérences de Christoph Blocher. Il s'est contenté de remettre son rapport à la presse, sans autre commentaire. La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey n'a pas voulu mettre de l'huile sur le feu en apportant son éclairage. Il faut dire que le document fait la part belle au point de vue du Département fédéral de justice et police. Toute l'affaire serait un simple conflit de compétences en voie d'être résolu. Le rapport mentionne les remarques critiques de Georg Müller, le jurisconsulte nommé par le gouvernement pour bénéficier d'un avis indépendant, mais il ne les prend pas en considération. L'une des principales critiques de la commission portait sur la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias