Réservé aux abonnés

Le Burkina Faso ensanglanté par un double attentat

L’ambassade de France et le quartier général de l’armée burkinabée ont été visés, hier, à Ouagadougou. Au moins trente militaires ont été tués.
03 mars 2018, 00:01
A soldier walks near the rear of the Army Headquarters in central Ouagadougou, Burkina Faso, Friday March 2, 2018. Gunfire and explosions rocked Burkina Faso's capital early Friday in what the police said was a suspected attack by Islamic extremists. By midday the gunfire became intermittent and helicopters flew above the French Embassy in Ouagadougou.(AP Photo/ Ludivine Laniepce) Burkina Faso Attack

Le Burkina Faso a été la cible d’une double attaque terroriste vendredi. Peu avant 10 heures, deux commandos coordonnés ont pris pour cible l’ambassade de France à Ouagadougou et le Camp Guillaume, le siège des forces armées burkinabées.

Selon une source française, au moins quatre hommes armés sont sortis d’une voiture, puis ont tenté de prendre d’assaut la chancellerie. Les assaillants ne sont pas parvenus à entrer dans l’enceinte, repoussés par la sécurité. Une intense fusillade s’est alors déclenchée sous les murs de l’ambassade, pendant près d’une heure, entre les terroristes et les gendarm...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois