Réservé aux abonnés

L’art, valeur refuge qui se vend bien

22 août 2016, 23:40
/ Màj. le 23 août 2016 à 00:01
Salon artgenève à Palexpo.



Photo Lib/Alain Wicht, Genève, le 31.01.2015 Salon artgenève à Palexpo

Rachel Richterich

L’art n’est plus l’apanage d’une élite. «Le cercle d’intérêt s’est élargi», relève Dorothea Strauss, historienne de l’art. En témoignent les dizaines de milliers de visiteurs qui affluent chaque année aux grandes foires dédiées à l’art, comme Art Basel ou ArtGenève, avec leurs répliques à Miami, Hong Kong, respectivement Monte-Carlo, relève l’experte, chargée notamment d’une mission de soutien à des artistes et de promotion de la culture par La Mobilière, en tant que cheffe du département responsabilité sociale de l’assureur bernois. Les assureurs, qui d’ailleurs constituent u...