Réservé aux abonnés

L’aile gauche du SPD en force

Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, de l’aile gauche sociale-démocrate, tiennent l’avenir de la coalition gouvernementale avec les conservateurs d’Angela Merkel entre leurs mains.

04 déc. 2019, 00:01
epa08035878 Newly elected co-leaders of the German Social Democratic Party (SPD), Norbert Walter-Borjans (L) and Saskia Esken (R) speak on stage after the announcement of the new SPD leadership vote results at the party's headquarters in Berlin, Germany, 30 November 2019. The SPD on 30 November 2019 announced that Saskia Esken and Norbert Walter-Borjans have won the run-off for party leadership against Klara Geywitz and Olaf Scholz. A party conference in December has to formally approve the new leadership.  EPA/OMER MESSINGER GERMANY PARTIES SPD LEADERSHIP

L’une est une obscure députée du Bundestang, élue du Bade-Wurtemberg, qui n’a pas fait d’études supérieures et a travaillé comme dactylo. L’autre fut ministre des Finances de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, localement connu pour avoir poursuivi des fraudeurs fiscaux qui cachaient leur fortune en Suisse. Un «bureaucrate» et non un politique, se souviennent ceux qui l’ont côtoyé à ce poste. Mais depuis leur élection, samedi, à la tête du parti social-démocrate SPD, Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans font trembler la politique allemande.

Convoqué vendredi et samedi à Berlin, le congrès du part...