Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La Suisse ne craint pas de ripostes

La mort de Ben Laden ne change pas grand-chose dans l'immédiat.

03 mai 2011, 05:02

Ueli Maurer fait la moue. Il lève les yeux au ciel, comme s'il y cherchait ses mots. La mort d'Oussama ben Laden est-elle une bonne nouvelle pour la sécurité de la Suisse?, lui a demandé un journaliste. "Dans l'immédiat, elle ne changera pas grand-chose", estime le ministre de la Défense. Plus tard, il admettra que "pour la lutte contre le terrorisme, ce n'est peut-être pas une mauvaise nouvelle. Mais croire que le terrorisme islamiste est désormais éradiqué serait naïf."

La froideur d'Ueli Maurer contraste avec le ton de Micheline Calmy-Rey. Pour la présidente de la Confédération, la décapitation d'Al-Qaïda est clairement "une bonne nouvelle", car "Oussama ben Laden et son organisation sont les acteurs d'un terrorisme aveugle et brutal qui a fait des milliers et des milliers de morts", lit-on dans une prise de position diffusée par le Département fédéral des affaires étrangères.

"J'ai de la compréhension pour la joie...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias