La sonde Opportunity a trouvé des traces d'eau sur Mars

Il y a actuellement deux sondes américaines sur Mars. Opportunity, lancée en 2004, et Curiosity, en 2012. Les prélèvements qu'elles ont réalisés sur la planète rouge arrivent à la même conclusion: il y a eu de l'eau douce sur Mars.

24 janv. 2014, 07:58
Les échantillons analysés par la sonde Opportunity, lancée en 2004 sur Mars, corroborent ceux de Curiosity, lancée en 2012: il y a eu de l'eau douce sur la planète rouge.

La sonde Opportunity a confirmé que la planète rouge avait à un moment de son évolution abrité de l'eau douce à sa surface. Les scientifiques de la Nasa ont par ailleurs été intrigués par l'apparition mystérieuse sur le sol de Mars d'une petite roche de la forme d'un beignet sur une image transmise par le robot martien.

Opportunity, lancée par la Nasa en 2004 sur Mars, vient corroborer les découvertes faites par l'autre sonde, Curiosity, lancée en août 2012 et équipée d'un laboratoire pour réaliser des examens chimiques afin de déterminer si Mars avait abrité des éléments essentiels à la vie. La réponse à cette question était venue rapidement après le début de la mission de Curiosity et elle était positive.

Sur l'autre face de la planète, Opportunity a analysé des roches situées sur le bord d'un cratère baptisé Endeavour. La sonde y a découvert de l'argile smectique, une argile très hydratée dont les éléments témoignent de l'existence d'eau ayant un ph neutre.

"C'est comme de l'eau que l'on peut boire", a commenté Ray Arvidson, chercheur à l'Université Washington de Saint-Louis. "Cela aurait pu servir de niche pour abriter une forme de vie à l'époque où elle a existé", a-t-il dit.

Réserves d'eau douce

Cette découverte vient renforcer l'idée d'une planète ayant abrité des réserves d'eau douce au cours de ses premiers milliards d'années passées dans une atmosphère plus chaude que celle qui est la sienne aujourd'hui, estime le scientifique. Progressivement, l'activité hydrique de la planète s'est tarie, les réserves en eau devenant acides avant de disparaître il y a environ trois milliards d'années.

"La majeure partie de l'activité sur Mars en terme d'habitabilité et d'activité hydrique s'est concentrée sur ses premiers milliards d'années", a précisé Steve Squyres de l'Université Cornell de New York.

Opportunity devrait maintenant être dirigée vers l'extrémité sud du cratère Endeavour qui semble renfermer les réserves d'argile les plus riches en termes d'exploration.

"Pinnacle Island"

Un cliché a en outre été envoyé le 8 janvier par le robot alors que les scientifiques s'apprêtaient à actionner son bras télémanipulateur pour des expériences. On y voit une petite roche de couleur blanche sur les côtés et rouge foncé en son centre qui repose sur un socle rocheux nu et qui n'apparaissait pas sur les images du même endroit transmises douze jours plus tôt.

"Cette roche est tout simplement apparue sous nos yeux", a dit Steve Squyres lors d'une conférence de presse avant d'ajouter qu'"elle a probablement était déterrée par une roue du robot en tournant sur lui-même." Il semblerait que la roche, baptisée "Pinnacle Island" ait été renversée, dévoilant une face qui n'avait pas été exposée à l'atmosphère martienne depuis peut-être des milliards d'années.