Réservé aux abonnés

La loi antiburqa bien acceptée

22 août 2016, 23:40
/ Màj. le 23 août 2016 à 00:01
Die Polizei ermahnt Nora Illi, Frauenbeauftragte des Islamischen Zentralrats der Schweiz IZRS, ihr Gesicht nicht zu verhuellen, am Freitag, 1. Juli 2016, in Locarno. Heute tritt im Tessin das sogenannte Anti-Burka-Gesetz in Kraft. Konkret ist es verboten, das Gesicht zu verhuellen. Zuwiderhandlungen sollen mit Bussen zwischen 100 und 1000 Franken geahndet werden. Der algerische Unternehmer Rachid Nekkaz und Nora Illi wurden beide mit einer Geldstrafe gebuesst. (KEYSTONE/Ti-Press/Pablo Gianinazzi)

Andrée-Marie Dussault

Hôteliers et commerçants n’observent aucun impact négatif de la loi antiburqa sur le tourisme musulman. Mieux, «jusqu’à fin juin, la fréquentation a augmenté de 20% par rapport à l’année dernière et la tendance semble se maintenir depuis l’entrée en vigueur le 1er juillet dernier», estime le président d’Hôtelleriesuisse Ticino, Lorenzo Pianezzi. Lui qui se déclarait, il y a quelques mois, «très préoccupé» pour sa branche qui tient à cette clientèle aisée. «Celle-ci est encore peu nombreuse, mais elle est très portée sur les dépenses. Elle débourse entre 430 et 500 francs p...