Réservé aux abonnés

«La Haute école d’ingénierie doit mieux se vendre»

Pour ses cent premiers jours, le directeur de la HEI de la HES-SO Valais-Wallis ne cache pas le grand potentiel de l’institution, mais...

15 janv. 2017, 23:46
/ Màj. le 16 janv. 2017 à 00:01
Vignettes Retro sur l'énergie.



Intervenants: Gaëtan Cherix, Christophe Bianchi, Jean Pralong, Jean-Michel Bonvin



Ici Gaëtan Cherix



Louis Dasselborne/Le Nouvelliste

«J’ai été impressionné de l’identité forte de l’école, une fois que j’étais dans la place. Je ne la sentais pas aussi forte avant», s’exclame Gaëtan Cherix, directeur de la Haute école d’ingénierie, après ses cent premiers jours. L’occasion pour lui de tirer un bilan sur la HEI de la HES-SO Valais-Wallis et de parler avenir. Pour rappel, les étudiants de la HEI déménageront dans des bâtiments sous la gare de Sion en 2020. La construction des bâtiments vient de débuter – le coût des nouvelles infrastructures se monte à 180 millions.

En cent jours, le potentiel et les compétences du per...