La fin du feuilleton Hollande-Trierweiler-Gayet en France

Avec l'annonce samedi soir de la séparation entre François Hollande et Valérie Trierweiler la classe politique espère tourner la page d'un feuilleton qui a duré deux semaines.

26 janv. 2014, 10:24
Le président français François Hollande et son ancienne compagne Valérie Trierweiler.

Valérie Trierweiler n'est plus la première dame de France. Après l'annonce officielle de la séparation par François Hollande, elle ne s'est exprimée que par un message court sur twitter: "Toute ma gratitude va à l'extraordinaire personnel de l'Elysée. Je n'oublierai jamais son dévouement ni l'émotion au moment du départ."

Valérie Trierweiler est partie dimanche en simple citoyenne à Bombay, mais accompagnée de son chef de cabinet et de personnes pour assurer sa sécurité, pour une mission humanitaire organisée par l'organisation non gouvernementale Action contre la faim.

Elle doit visiter l'hôpital de cette ville, assister à une session de formation du personnel médical, puis à un déjeuner de levée de fonds avec des femmes de chefs d'entreprises locaux. Un dîner de charité est prévu à l'hôtel Taj Mahal.

Les politiques soulagés

Roger Karoutchi, sénateur UMP, interviewé sur iTélé, a déclaré qu'il était «grand temps que l'action du président de la République sorte du feuilleton et du people. C'est mieux pour les 66 millions de Français qu'il revienne aux questions de fond. C'est mieux pour tout le monde que cette page se tourne et que l'on n'ait plus cela en fond sonore.(...) La médiatisation de la vie publique atteint un niveau tel que cela devient une médiatisation indiscrète.»

Le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, s'est lui aussi réjoui de pouvoir «enfin parler d'autre chose ... pour se concentrer sur la réussite du pacte de responsabilité.»

«J'espère que cela marque la fin définitive de feuilleton qui devenait assez lassant, qui nous empêchait de parler des vraies préoccupations des Français», a estimé Florian Philippot , vice-président du Front national, sur LCI.