La capsule chinoise Shenzhou X revient sur terre

La capsule spatiale chinoise Shenzhou X est revenue mercredi sur Terre.

26 juin 2013, 06:51
Le programme spatial chinois est financé à hauteur de plusieurs milliards de dollars.

Shenzhou X s'est posée sans encombre sur le sol chinois en direct à la télévision nationale, concluant la plus longue mission habitée du pays dans l'espace.

Shenzhou X, avec à son bord trois astronautes dont une femme, a atterri à 8h07 (2h08 en Suisse) sur l'herbe de la steppe en Mongolie intérieure, après quinze jours en orbite autour de la Terre, nouvelle étape de l'ambitieux programme de conquête spatiale chinoise. Pékin s'est fixé l'objectif d'installer une station spatiale habitée d'ici à 2020.

La télévision chinoise a montré les techniciens s'affairant autour de la capsule pour en ouvrir la trappe d'accès, avant que des médecins s'en approchent pour les premières évaluations.

Un peu plus d'une heure après l'atterrissage, le commandant de bord, le général d'aviation Nie Haisheng, était le premier des trois astronautes à émerger de la capsule, soutenu par des techniciens au sol et saluant les caméras.

Expériences scientifiques

Shenzhou ("Vaisseau divin") X était parvenu à s'arrimer jeudi à Tiangong ("Palais céleste"), un module en orbite autour de la Terre dans lequel les trois spationautes, dont Wang Yaping, deuxième femme chinoise à être envoyée dans l'espace, ont procédé à des expériences scientifiques.

La Chine, qui avait envoyé son premier homme dans l'espace en 2003, avait réussi en novembre 2011 son premier amarrage de deux vaisseaux spatiaux - à l'époque non habités - Shenzhou VIII et Tiangong 1, à une vitesse d'environ 28'000 km/h à 343 km au-dessus de la Terre.

Le programme spatial chinois, financé à hauteur de plusieurs milliards de dollars, inclut le projet d'envoyer un humain sur la lune. Il est perçu comme le symbole de la nouvelle puissance chinoise et des ambitions du parti communiste au pouvoir.