Réservé aux abonnés

L'Unesco s'inquiète pour Pompéi

Grèves à répétition, pénurie de fonds, sécurité non respectée: l'organisation onusienne se soucie de la situation chaotique du site et pose un ultimatum à l'Italie.

03 juil. 2013, 00:01
data_art_1671309.jpg

L'Unesco a lancé ce week-end un ultimatum drastique. Son directeur pour l'Italie, Giovanni Puglisi, enjoint le gouvernement d' "adopter d'ici le 31 décembre prochain au plus tard toutes les mesures idoines" pour mettre en sécurité les deux sites archéologiques. Le 1er février 2014, l'Unesco enverra une mission d'inspection. Si d'autres retards sont constatés, l'Italie sera déférée devant le prochain Congrès mondial de l'organisation onusienne pour le patrimoine historique.

La menace est réelle et sérieuse. L'Italie n'a pas encore mis en oeuvre le "plan de manutention programmée" adopté d'un ...