Réservé aux abonnés

L'oeil de Cheops ouvre la voie à la Suisse

06 août 2015, 15:23
data_art_1282721.jpg

Pour la première fois depuis la création de l'Agence spatiale européenne en 1975, le pays prendra la tête d'une mission scientifique. En ligne de mire, la quête d'alter ego à la Planète bleue.

Installé dans son bureau, Simon fait rouler un crayon entre ses doigts. De l'autre main, il saisit son carnet de notes: 21 mars 2018. Face à l'écran de son ordinateur du centre de contrôle de Genève, ce spécialiste des exoplanètes réceptionne depuis quelques mois déjà les données transmises par le satellite Cheops (Characterizing exoplanets satellite).

Du haut des 800 km de son orbite terrestre, le téle...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois