Président de Pro Forteresse, Jean-Pierre Salamin nous emmène à la découverte du fort de Champex-Lac

Depuis plus de dix ans, Jean-Pierre Salamin préside une association propriétaire d’une cinquantaine d’anciens ouvrages militaires. Des visites guidées sont régulièrement organisées dans le fort d’artillerie de Champex-Lac.
13 févr. 2019, 15:30
Jean-Pierre Salamin est l'un des guides à assurer la visite du fort de Champex-Lac.

Il pourrait en causer durant des heures. Jean-Pierre Salamin, 77 ans, préside Pro Forteresse. Cette association fondée en 1992 a pour but de préserver les anciennes installations militaires situées sur l’axe du Grand-Saint-Bernard. Lorsqu’on le sollicite pour évoquer plus spécialement le fort d’artillerie de Champex-Lac, l’homme devient encore plus volubile.

Si Jean-Pierre Salamin en parle avec autant de conviction et de cœur, c’est qu’il le connaît comme sa poche, ce fort creusé dans l’arête sud du Catogne à 1450 mètres d’altitude au début des années quarante et riche d’un réseau de galeries d’une longueur de 800 mètres environ. «De 1971 à 1979, j’ai été commandant avec le grade de capitaine d’une compagnie de forteresse basée dans ce lieu. À une certaine époque, Champex était une position stratégique dotée de plusieurs emplacements de défense. Cet ouvrage souterrain a été utilisé par l’armée jusqu’en 1998», explique-t-il.

Il est ouvert au public depuis 2000 et des visites guidées y sont régulièrement proposées. «Nous accueillons environ 2000 personnes par année, autant de simples curieux que des passionnés en provenance de différents pays», souligne cet ancien conseiller pédagogique au Département de l’instruction publique du canton du Valais, du temps du conseiller d’Etat Antoine Zufferey.

300 hommes en poste à l’époque

Domicilié à Grimentz, Jean-Pierre Salamin a plusieurs cordes à son arc. Il a été président pendant plusieurs années de l’Union suisse des chorales et de la Fédération des sociétés du chant du Valais, et conduit aujourd’hui les destinées de la Fédération valaisanne des retraités – plus de 8000 membres -, sans oublier Pro Forteresse bien sûr.

Cette association est propriétaire d’une cinquantaine d’anciens ouvrages militaires sur l’axe du Grand-Saint-Bernard, comme le fort de Commeire, à Orsières, et le fort antichar de Bourg-Saint-Pierre.

 

Nous accueillons environ 2000 personnes par année au fort de Champex.
Jean-Pierre Salamin, président de Pro Forteresse

Le fort d’artillerie de Champex-Lac qui servait autrefois de dispositif d’appui à l’infanterie dans le secteur avait une capacité d’accueil de 300 hommes environ. «Parfaitement entretenu, l’ouvrage offre aujourd’hui à nos hôtes la possibilité d’effectuer un petit voyage hors du temps. La chambre des machines, les salles de chauffage et de fabrication de l’électricité, les cantonnements, les cuisines, le réfectoire, le mess des officiers et d’autres locaux de service sont visibles durant nos visites qui durent une bonne heure», détaille Jean-Pierre Salamin.

«Pénétrer dans le fort de Champex ou dans d’autres ouvrages militaires, c’est une manière de rendre hommage à nos anciens dirigeants et d’honorer la volonté dont ils ont fait preuve pour défendre notre pays face aux attaques planifiées par les dictateurs de l’époque», conclut le président de Pro Forteresse.

 

En savoir plus: D’autres infos ici

 

Des visites guidées au fort de Champex-Lac
Des visites commentées du fort d’artillerie de Champex-Lac sont organisées sous la conduite de guides compétents. Le programme en prévoit cinq dans les semaines à venir, les vendredis 15 et 22 février, 1er et 8 mars, ainsi que le 21 avril dès 17 heures. Elles sont ouvertes à toutes les personnes intéressées et gratuites pour les détenteurs du Pass Saint-Bernard.
Comme à l’accoutumée, sur demande, les groupes peuvent avoir accès à l’installation souterraine tout au long de l’année.
«Cette prestation rencontre beaucoup de succès. Elle constitue un heureux complément à nos activités traditionnelles de plein air», note Gaëtan Tornay, directeur du Pays du Saint-Bernard.
Rendez-vous cinq minutes avant devant l’entrée du fort. Habits chauds. Infos au 079 340 01 13 et sur www.champex.ch
par Charles Méroz