Le tueur de Grimentz risque la prison à vie

En 2013 à Grimentz, l’accusé avait frappé de quatorze coups de couteau un Français. Puis aurait tenté de supprimer la compagne enceinte de sa victime. Prison à vie demandée.

30 mai 2016, 14:32
Le prévenu à son arrivée lundi au tribunal de Sierre.

Arrivé lundi matin au Tribunal de Sierre le crâne rasé avec une jolie crête à l’iroquoise, vêtu d’une impeccable chemise bleue et d’un jeans, le meurtrier de Grimentz a baissé la tête quelques minutes plus tard lorsqu’il a entendu le Ministère public demander la prison à vie pour assassinat et tentative d’assassinat à son encontre.

Le 3 juin 2013, ce Portugais de 22 ans a agressé dans la station valaisanne un couple d’amis français, pour une futile histoire de dette (il leur devait 200 francs). Facilement irascible, l’homme s’est présenté à leur domicile avec couteau de 34 centimètres de long. Le cuisinier français a été lardé de quatorze coups de couteau et sa fiancée, enceinte, a bien failli y passer aussi. Fort heureusement, la jeune femme a pu se barricader dans son studio et n’a été que blessée. Son enfant est né quelques mois plus tard, mais orphelin de père.

La partie civile a aussi plaidé la prison à vie, la défense le simple meurtre. Le verdict tombera prochainement.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de mardi.