Réservé aux abonnés

«Dieselgate», le Parlement européen met le turbo

Les eurodéputés ont nommé hier les membres de leur puissante commission d’enquête sur le scandale VW.

21 janv. 2016, 23:21
/ Màj. le 22 janv. 2016 à 00:01
A VW Golf V car ( fifth generation Golf) is loaded in a " Distribution-Tower " at the Volkswagen "Car-Town" in Wolfsburg, northern Germany, in this March 5, 2004 file photo. German 'Bild' newspaper reported Thursday, Oct. 28, 2004 citing company sources, that between 5,000  and 15,000 jobs could be endangered in the Volkswagen plant in Wolfsburg.  (AP Photo/Fabian Bimmer)











  INDUSTRIE AUTOMOBILE

Le jour-même où le patron de Volkswagen se rendait à la Commission européenne, à Bruxelles, le Parlement européen a constitué, hier à Strasbourg, sa commission d’enquête sur le scandale des émissions polluantes qu’a provoqué le constructeur automobile allemand.

Composée de 45 eurodéputés, nommés hier, qui bénéficieront légalement de larges pouvoirs d’investigation, la commission se réunira pour la première fois en février. Elle disposera alors d’un délai de douze mois pour enquêter sur le «dieselgate», engendré par la découverte aux Etats-Unis, en septembre 2015, d’un logiciel utilisé...