Réservé aux abonnés

Cinq ou sept municipaux, c’est l’heure du choix

Les citoyens de la commune frontalière vont devoir dire s’ils acceptent de réduire le nombre de leurs conseillers. Deux camps s’affrontent.

26 mai 2016, 23:21
/ Màj. le 27 mai 2016 à 00:01
Les travaux de consolidation de la berge du lac marquent une pause jusqu'au début 2015. La plage et le port sont à nouveau accessibles pour les plaisanciers.



Louis Dasselborne/Le Nouvelliste

Le 5 juin, les électeurs de Saint-Gingolph devront dire s’ils soutiennent le projet de la municipalité de réduire de sept à cinq le nombre de leurs municipaux. Ce dernier est porté par les membres du Conseil actuel (PLR et PS, UDC mis à part), alors que le PDC qui ne compte plus d’élus, s’y oppose. «En quatre ans, certains dicastères comme l’instruction ont perdu de leur importance (ndlr: davantage de synergies régionales). Nous pensons que gérer la commune à cinq est tout à fait jouable, résume le président Bertrand Duchoud. Opter pour le changement, c’est amener la collégialité rég...