Réservé aux abonnés

Buenos Aires soupçonne Londres du pire

09 févr. 2012, 00:01
data_art_649722

L'arrivée du prince William il y a une semaine aux Malouines n'est vraiment pas du goût des Argentins, qui revendiquent leur souveraineté sur l'archipel britannique de l'Atlantique Sud. Encore moins l'envoi sur place du destroyer "HMS Dauntless" dans les mois à venir. Et, quand un tabloïd anglais évoque la présence d'un sous-marin nucléaire dans la région, la tension grimpe à son comble, trente ans après la guerre britannico-argentine. La présidente argentine, Cristina Kirchner, a annoncé mardi qu'elle allait déposer une plainte au Conseil de sécurité des Nations unies, dénonçant "un grave da...