Réservé aux abonnés

Bruxelles remet la pression sur Berne

Bruxelles accède à la demande du Conseil fédéral d’apporter des «clarifications». Mais à ses conditions.
12 juin 2019, 00:01
FILE - In this Wednesday, Feb. 21, 2018 file photo European Commission President Jean-Claude Juncker looks at his watch at the end of a media conference at EU headquarters in Brussels. (AP Photo/Virginia Mayo, File) Europe and Africa Year End News

C’est la réponse du berger européen à la bergère suisse, qui rend d’apparence la mission presque impossible. En répondant à la lettre que le président de la Confédération, Ueli Maurer, lui a adressée le 7 juin, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est dit, hier, prêt à apporter les «clarifications» au projet d’accord institutionnel que Berne réclame. Mais à deux conditions: la fenêtre de tir est limitée à quelques jours et il n’est pas question de «renégocier» le compromis trouvé en novembre 2018.

Les ambassadeurs des Vingt-Huit auprès de l’UE – de vrais décideurs – ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois