Réservé aux abonnés

Brise verte sur la BNS

Des parlementaires de divers partis ont écrit à la Banque nationale suisse pour lui demander d’agir pour le climat.

27 avr. 2019, 00:01
Thomas Jordan, Praesident der Schweizerischen Nationalbank SNB, spricht an der 111. Generalversammlung, am Freitag, 26. April 2019 in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ GV SNB

le climat s’est imposé comme le thème du moment, et la Banque nationale suisse (BNS) n’y échappe pas. Hier à Berne, lors de l’assemblée générale, quelques actionnaires ont demandé, en résumé, d’orienter les placements vers plus d’écologie. Thomas Jordan, patron de l’institution, a répondu prendre au sérieux le réchauffement climatique, mais s’en tenir à la stratégie actuelle, qui ne peut exclure un secteur économique entier – sous-entendu ici les énergies les plus polluantes. «Nous avons un devoir de neutralité.»

La question n’a cependant pas fini d’occuper la Banque nationale suisse. Des parl...